Une rentrée culturelle verte pour 2021


20 septembre 2021

Une rentrée culturelle verte pour 2021

Les sujets autour de l’urgence climatique, de l’écologie et du développement durable ne cessent d’inspirer les écrivains, réalisateurs et artistes. Cette rentrée culturelle 2021 se veut verte. Proposition.

« Une fois que tu sais » est un documentaire qui interroge sur nos connaissances face au changement climatique. Réalisé par Emmanuel Cappellin, en collaboration avec Anne-Marie Sangla, le documentaire pose la question « Une fois que l’on sait, et qu’on y croit, que fait-on ? ». Qui ne s’est pas encore posé cette question ? 

« Les Catastrophobes, Rions avec la fin du monde » est le nom de la BD de Didier Tronchet. Le premier tome est sorti ce 1er septembre et semble vouloir rire du grand effondrement et de la potentielle fin de notre ère industrielle. Entre dérision et déni, les bulles mettent en scène un couple négationniste !

« Cerisiers en fleurs » est le nom de l’exposition de peinture de Damien Hirst qui fleurit les murs de la fondation Cartier pour l’art contemporain. « Je voulais qu’on ait l’impression de regarder un arbre par en dessous, qu’il n’y ait plus de gravité, comme sous une canopée », explique l’artiste aux œuvres vertigineuses. 

« Lorsque le dernier arbre » est le titre du livre de Michael Christie, aux éditions Albin Michel. L'œuvre de plus de 600 pages veut nous convaincre de prendre soin de la nature. Nous sommes en 2038, seules quelques petites forêts primaires ont survécu au Grand Dépérissement, cette vague de maladies et de parasites qui a détruit les arbres de la planète. Alors que le monde s’intoxique des poussières de la pollution, la visite de ces forêts où l’air est plus pur est réservée à une élite capable de se payer le ticket d’entrée au prix exorbitant…