Une entreprise française invente le recyclage du plastique à l'infini


12 avril 2020

Si le plastique est une matière aussi problématique, c’est qu’il est très pratique, malléable, mais aussi très résistant, avec une durée de vie gigantesque qui peut mettre des siècles avant de se dégrader et de disparaître, d’où l’un des matériaux les moins recyclables de la planète.

Mais ça, c’était avant ! Avant que Carbios, une start-up du Puy de Dôme, trouve peut-être LA solution pour rende le plastique recyclable à l’infini… Non ce n’est pas le scénario d’un film d’anticipation, mais une vraie bonne nouvelle qui pourrait révolutionner au niveau planétaire l’usage du plastique, redorer son image et en faire non plus un matériau encombrant mais une matière d’avenir.

Carbios aurait ainsi mis au point un procédé utilisant une enzyme toujours tenue secrète et qui permettrait de recycler le polyéthylène téréphtalate (PET) autant de fois que nécessaire. Un PET qui représente à lui seul 22,5 % du plastique produit dans le monde, et que l’on retrouve essentiellement dans les bouteilles en plastique, les emballages alimentaires ou encore dans le polyester des textiles.

Pour Alain Marty, directeur scientifique de Carbios, « la grande innovation de Carbios est d’utiliser une enzyme, un matériel biologique, qui va dépolymériser le plastique (…) On peut dépolymériser 97% du PET en seulement 16 heures. On obtient un plastique zéro déchet. »

Une méthode nouvelle et révolutionnaire qui daterait le recyclage traditionnel par procédé thermomécanique, qui consomme énormément d’énergie et réduit les performances du plastique.

Et Alain Marty d’enchaîner que « l’idée, ce n’est plus de se baser sur du pétrole pour produire du plastique mais de produire du plastique à partir de déchets, à l’infini. Ainsi, l’industrie du plastique va entrer dans le cercle vertueux de l’économie circulaire ».

Après une levée de fonds de 14,5 millions d’euros issus d’une augmentation de capital (qui devrait permettre la construction d’un démonstrateur industriel des technologies de Carbios), une mise en route dans la « Vallée de la Chimie » lyonnaise prévue pour 2021, le projet séduirait d’ores et déjà les géants de l’industrie comme L’Oréal, Michelin, Nestlé Waters, PepsiCo ou encore Suntory Beverage & Food Europe (Orangina).

Carbios produirait donc un plastique 100% recyclable, pendant que Carbiolice, une filiale créée conjointement, développe des solutions pour en faire un plastique 100% compostable. Ce qui comblerait tout particulièrement les productions de vaisselle jetable, de pots de yaourts ou de capsules de café, entre autres.

Si cette révolution mondiale a bien lieu (et il n’y a pas de raison qu’elle ne se fasse pas), Carbios nous donne rendez-vous dès l’année prochaine pour les premières commercialisations. Le monde n’attend que ça…

Source : PositivR / sciencesetavenir.fr