Un chef étoilé se charge de faire la popote au Centre Léon Bérard de Lyon !


27 mars 2020

Il suffit de se rendre sur le site internet du restaurant gastronomique Têtedoie pour savoir à qui l’on a affaire. Vous y êtes accueilli(e) par ce message : « Nous vivons une épreuve jusqu’à hier impensable. Aujourd’hui, l’heure est à la solidarité. Toute l’équipe de la maison Têtedoie est émue et meurtrie. Nos pensées vont à vous toutes et tous ! Prenez soin les uns des autres. Respectez au maximum les consignes recommandées pour que nous sortions rapidement de cette épidémie… Nous travaillerons pendant ce temps de fermeture imposé à imaginer, à créer, à parfaire tout ce qui peut l’être afin de vous accueillir bientôt pour des jolis moments de partage et de gourmandise. »

« Solidarité », « respect des consignes », « prenez soin les uns des autres », « imagination », « création », « moments de partage et de gourmandise », en quelques mots on pressent ne pas se trouver en face d’un ego surdimensionné qui pleure son chiffre d’affaires sacrifié et son art bafoué du fait de la fermeture contextuelle et forcée de ses établissements…

Pourtant, pour qui connaît le chef étoilé Christian Têtedoie et ses deux établissements sis dans le 5e arrondissement de Lyon, près de Fourvière, que ce soit son restaurant gastronomique ou Les Terrasses de l’Antiquaille, on sait que l’on n’est pas là pas en présence du premier pizzaiolo venu, mais d’un des plus grands chefs de France. Un très grand !

Mais la taille d’un homme ne se calcule pas qu’en mètre ni dans la seule maîtrise de son art, elle se mesure aussi dans sa bonté d’âme et son humanité. Et dans ces unités de mesures, il est peu de dire que Christian Têtedoie dépasse encore largement la toise.

En ces temps de crise sanitaire, il a choisi de s’allier au Centre Léon Bérard, centre spécialisé dans la cancérologie à Lyon, pour assurer les repas des patients et du personnel soignant, soit plus de 1 400 personnes par jour qui ne s’attendaient sans doute pas à être si bien traités ! Une action à durée indéterminée et qui rejoint l’une de ses grandes préoccupations, lui qui s’était déjà mobilisé par le passé pour faire promulguer une loi pour augmenter de manière significative le budget alloué à l’alimentation des malades.

Une magnifique initiative qui impose le respect et qui montre que l’on peut être déjà grand et grandir encore… Un exemple à suivre pour beaucoup !

Bon courage à tous, patience, restez à l’abri et… ne boudez pas vos pizzas pour autant !

Source : Lebonbon.fr

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article