TOP 5 des monuments à visiter à Lisbonne

204 vues

Besoin d'aide pour visiter Lisbonne ? Radio CAPSAO vous a préparé un top 5 des monuments à ne surtout pas rater à Lisbonne.                                                                                                                                         

1.  La tour de Belem:

Après avoir déposé vos valises dans votre chambre d’hôte ou votre hôtel, il est temps d’aller visiter le monument incontournable de Lisbonne, la tour de Belém. Cet édifice construit au 16ème siècle a été érigé pour contrôler le passage des navires.

2. Le monastères des Hiéronymites: 

2. Redescendez des 35 mètres de la tour, dirigez vous vers le monastère des Hiéronymites. Construit au 16ème siècle, ce monument vous montrera l’étendue de l’architecture lisboète. Le monastère témoigne de la grande richesses des découvertes portugaises.

3. Le chateau de Sintra : 

3. Une fois votre visite terminée, l’équipe de CAPSAO vous conseille une visite à son image, colorée. C’est à côté de Lisbonne, à Rossio que vous serez émerveillés. Le château perché de Sintra vous en mettra plein les yeux. Du haut de sa colline, le château surplombe toute la vallée du Sintra. Le jaune, le rouge ou le violet des tours fera ressortir la beauté du monument.

4. Le chateau Saint Georges : 

4. Si vous voulez avoir une vue imprenable sur Lisbonne, dirigez vous vers le château Saint Georges. Ce château médiéval se trouve tout en haut de la colline d’Alfama. C’est le premier roi du Portugal, Alphonso 1er qui a demandé à construire cette forteresse pour se défendre des ennemis et avoir une vue panoramique sur Lisbonne.

5. Le corcovado portugais: 

5. Vous connaissez le Corcovado à Rio de Janeiro ? Et bien Lisbonne possède la même statue. Certes, la statut originale est beaucoup plus grande mais la portugaise vaut le détour. Perché à 110 mètres de haut, le Christ roi veille sur la ville aux mille couleurs.

 

Voici les conseils et les bons plans de l’équipe de Radio CAPSAO, amusez-vous bien !

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article