Sara Socas, la freestyler qui met la raclée aux machos dans les "batallas de gallos"


15 janvier 2020

A l'instar du Reggaeton, le machisme gangrène le plus souvent le monde du Hip Hop, laissant peu de place aux femmes et aux idées qu'elles aimeraient défendre. Et si tout cela changeait peu à peu ? Et si l'un des visages de ce changement était celui de Sara Socas, un petit bout de bonne femme espagnole de 22 ans née dans les îles Canaries, qui écume les battles de Hip Hop ("batallas de gallos"), arènes où suintent généralement testostérone et mépris pour la gente féminine, pour combattre le machisme et faire valoir la voix des femmes ?

Les "battles" sont généralement des combats vocaux redoutables sur fond musical où les meilleurs freestylers rivalisent avec trois armes fatales : le phrasé (le flow), l'improvisation et l'inspiration, car il faut pouvoir rebondir sur l'adversaire du moment, ses propos et ses idées. Un face à face sans pitié où tous les coups sont permis et où la moindre faiblesse est aussitôt exploitée par l'adversaire pour vous humilier devant un public qui doit prendre parti pour l'un ou l'autre des combattants. Une scène pour les meilleurs où Sara Socas commence très sérieusement à se faire un nom en combattant frontalement les valeurs ambiantes.

Si elle règne assez allégrement sur les "batallas de gallos" (littéralement les "combats de coqs") en Espagne, elle a participé en décembre à une battle très relevée à Mexico, où elle affrontait Rapder, une gloire locale qui l'a provoquée d'entrée, dénigrant son physique, la réduisant à son organe reproducteur et lançant : "Les plus belles femmes du monde viennent de ma région !", pensant avoir remporté haut la main le combat. Ce à quoi Sara Socas a répondu : "Les plus belles femmes viennent de ton pays ? Alors merde pourquoi tu les laisses mourir ?" renvoyant directement le rappeur local aux conditions de vie des femmes au Mexique. Bim KO technique ! (voir la vidéo en VO intégrale de la battle en cliquant ici).

Un échange qui résume assez bien la personnalité de Sara Socas qui, par son engagement politique et sociale, sa verve et son courage, a non seulement gagné le respect des plus machos des rappeurs, mais a aussi ouvert la voie à d'autres jeunes femmes qui se lancent aujourd'hui dans la bataille.

Un combat encore long et difficile mais où des voix s'élèvent de plus en plus pour changer les choses et les mentalités.

Source : Loopsider / El pais

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article