Pop, pop, pop-corn partout dans le monde ! 


17 janvier 2022

Pop, pop, pop-corn partout dans le monde ! 

Ça crépite, ça sent bon, sucré, salé, sucré-salé, au chocolat, aux fruits, colorés, nature, le pop-corn se mange (presque) à toutes les sauces ! C’est la Journée internationale du pop-corn, petit tour du monde du maïs soufflé ! EDITO CAPSAO.

Son odeur est reconnaissable entre mille odeurs. Qu’il soit salé ou sucré, le pop-corn a cette odeur particulière qui nous donne envie d’en manger à n’importe quelle heure, même si on l’assimile de suite à cinéma - ou bon film ! Cette image est influencée par les américains. Et les plus vieilles traces de cet encas vieilles de 5 000 ans par des archéologues dans une grotte du Nouveau-Mexique en 1948. « Bien plus tard, chez les Aztèques, la céréale soufflée a servi d'aliment mais aussi d'ornement rituel ou encore d'offrande à Tlaloc, le dieu de l’eau et de la fertilité. Les conquistadors puis les baleiniers ont contribué à la diffuser à travers l’Amérique », explique un article consacré au pop-corn dans Géo.fr. 

Seule une sorte de maïs est consacré à l’explosion du pop-corn : la variété Zea mays everta, au taux d’humidité idéal (entre 13 et 14,5 %). 

Au début, cette friandise était consommée dans les cirques et les fêtes foraines et non dans les cinémas. Les cinémas étaient des lieux beaux, aux fauteuils et moquettes rouges-feutrés, et donc impossible d’y laisser des miettes. « La Grande Dépression de 1929 fit de cette friandise à quelques cents le cornet un des rares « luxes » que l'on pouvait s’offrir », rapporte le magazine Géo. 

Avant la création des machines à pop-corn, les gens le produisaient chez eux, dans leur poêle ou cheminé. En 1893, un confiseur américain Charles Creator invente un chariot à vapeur capable de griller des cacahuètes, faire du café, préparer des châtaignes mais surtout préparer du pop-corn. Ces mêmes chariots peuvent se trouver dans le métro lisboète au Portugal, où on peut s’offrir un cornet de papier journal plein de pop-corn. 

Au Portugal, comme en France, le pop-corn se consomme sucré ou enrobé de caramel. En Amérique du nord, on le retrouve plutôt au beurre et au sel. Alors si pour vous, pop-corn rime avec une pause sucrée, prévoyez de les confectionner chez vous, avant de vous rendre au cinéma car là-bas le pop-corn sucré ou caramélisé, n’existe pas !

Recette ? 

Riche en fibres, sans gluten, peu calorique et pauvre en graisse (sauf si l’on cède à la tentation du beurre ou du caramel), le pop-corn est un allié intéressant du point de vue nutritionnel. Il est aussi très bon marché et facile à préparer chez soi.


Faire chauffer deux cuillères d’huile (coco, tournesol…) dans une grande casserole et y placer quelques grains de maïs à pop-corn (4 ou 5).
Quand ils s'éclatent, verser du maïs jusqu’à former une couche au fond de la casserole. Couvrir, retirer du feu moins d’une minute, puis remettre sur le feu toujours avec le couvercle… et là, c’est l’explosion !
Quand le bruit cesse, les gourmands peuvent ajouter aux grains du sucre de canne ou du beurre fondu avec un peu de sel. 

Et paf, ça fait des pop-corn !!!