IVG : une avancée historique pour les droits des femmes en Argentine


31 mai 2021

IVG : une avancée historique pour les droits des femmes en Argentine

C’est voté depuis le 30 décembre 2020, les femmes ont le droit d’avorter en Argentine! D’après cette loi, elles peuvent bénéficier de l’IVG gratuitement et en toute sécurité dans un délai de 14 semaines. C’est plus qu’en France où il est de 12 !  À l’occasion de la semaine de l’Amérique Latine et des Caraïbes, Radio Capsao revient sur ce moment historique.

LArgentine a désormais rejoint Cuba, le Guyana, Mexico et l'État de Oaxaca. Cette victoire est l’aboutissement d’une longue lutte. Jusqu’à présent et chaque année il y avait entre 370 000 et 520 000 avortements clandestins. Et 38 000 femmes étaient hospitalisées pour cause de complications. 

Cette question a profondément divisé le pays en grande partie catholique. Le président Alberto Fernandez a reconnu l’enjeu du projet de loi: « je suis catholique, mais je dois légiférer pour tous, c’est un sujet de santé publique très sérieux.» 

Cette loi a été acceptée grâce à un compromis: la clause «d’objection de conscience». Elle donne le droit aux médecins de refuser l’acte sous certaines conditions. Malgré cela, cette loi représente un élan d’espoir pour l’Argentine et l’ensemble du continent latinoaméricain qui pourrait être bientôt submergé par «la marée verte» (le vert étant la couleur des pro-IVG) !

Crédit photo: courrier international