Faruko et J Balvin, deux reggeatoneros repentis et humains 


09 mars 2022

Faruko et J Balvin, deux reggeatoneros repentis et humains 

Revirement de situation dans la carrière de strass et paillettes de deux stars de reggaeton. Faruko et J Balvin se confient sur leur statut de star et surtout leurs nouvelles aspirations de vie. CAPSAO DECRYPTE

Faruko se retire de la scène musicale !
Le chanteur Farruko marche déjà sur les traces de Dieu et hier soir, il a profité de son concert à la FTX Arena de Miami pour faire un court sermon au milieu de son spectacle

« J'ai réalisé beaucoup de choses, j'ai toute la réussite du monde sur le plan matériel. J'ai eu la chanson n°1 l'année dernière grâce à Dieu. Mais je vais vous dire une chose, je pleurais la nuit, je me sentais vide », a-t-il dit.

Un revirement de situation et de prise de conscience qui n’est pas du goût de tous ses fans qui critiquent l’initiative lors de son concert : « Tout cela est bien, mais nous avons payé pour voir Farruko, pas Calós no se que qui prêche comme un pasteur », a déclaré un participant.

Cette décision intervient après que Farruko a annoncé qu'il allait se convertir au christianisme et que l'un de ses derniers spectacles a été fortement critiqué parce qu'il a prêché au milieu de son spectacle et n'a pas chanté son tube « Pepas ».

J Balvin et la dépression. 

Le second qui ose parler librement de ces questionnements et « états d’âmes » c’est J Balvin. Dans sa nouvelle chanson « Niño Soñador », il parle de sa dépression.

« Je souffre d'une dépression qui n'a pas de solution », a t-il déclaré.

Une chanson où l'artiste révèle ses sentiments sur la route de la célébrité et tout ce qui a conduit à sa santé mentale.

L'un des principaux messages que le chanteur veut faire passer dans les paroles de sa chanson est de motiver les gens à continuer à se battre pour leurs rêves malgré les adversités.

Cependant, Balvin aborde également les problèmes qui l'ont affecté au cours de sa carrière d'artiste, soulignant que malgré un grand luxe et une vie professionnelle réussie, il a connu des moments douloureux où la dépression était présente.

« J'ai une vie que n'importe qui souhaiterait, dix Ferrari dans le garage et une bijouterie dans la chambre... J'ai aussi une dépression qui n'a pas de solution et avec tout ce que j'ai, je veux demander pardon, surtout au moi d’avant » , montrent les paroles de son nouveau single.

Ses chansons sont chantées par des millions de fans dans le monde entier (espagnols et étrangers), il est devenu l'année dernière le troisième artiste le plus écouté au monde sur Spotify, les billets pour ses concerts se vendent en quelques minutes, il a 47,4 millions de followers sur Instagram, 9,5 millions sur Twitter et 13,7 millions sur Tik Tok, il reçoit constamment des récompenses et en 2020, il a été inclus dans la liste des 100 personnes les plus influentes du monde du magazine Time. Avec un tel palmarès, il semble impensable que J Balvin, le roi colombien du reggaeton, souffre de crises d'angoisse avant de monter sur scène lors de l'un de ses concerts massifs.

L'une d'elles lui est arrivée fin 2019, quelques minutes avant le début de ce qu'il en est venu à décrire comme le concert le plus important de sa vie. Seule l'aide de son conseiller spirituel, avec qui il voyage partout, a réussi à calmer José Álvaro Osorio Balvín, son vrai nom, pour qu'il puisse conclure une interminable tournée internationale dans sa ville natale, devant 45 000 personnes et avec une performance de plus de quatre heures.