Et si les Guaranis étaient les véritables inventeurs du football ?


14 janvier 2020 - 187 vues

On connaît l'éternel débat international sur l'invention du cinéma : qui d'Edison ou des frères Lumière aurait inventé le cinéma ? Un récent article de Bastien Poupat chez nos confrères suisses du Temps s'attaque à l'origine d'un autre pilier de la culture populaire de notre temps, le football, avec une question hautement polémique mais qui mérite d'être posée : et si cela n'avait pas été les Anglais mais les Guaranis (population indigène de l'actuel Paraguay) qui avaient inventé le football ?

On attribue historiquement la paternité du football à nos voisins anglais (ce dont ils s'enorgueillissent beaucoup, avouons-le), parce que ce sport y a été "réglementé" dès 1863 à travers la création de la Football Association (FA), toujours d'actualité. Mais, depuis quelques années, le Ministère de la Culture paraguayen fait le forcing pour faire admettre l'idée selon laquelle les Guaranis, apparus en Amérique du Sud à partir du XVe siècle, furent les premiers à jouer au ballon avec les pieds. Et les études et enquêtes qui ont été menées pour étayer cette assertion sont plus que probantes, avec un fort témoignage historique à la clé !

Il faut remonter à 1580 et au roi d'Espagne Philippe II qui missionna la Compagnie de Jésus pour partir auprès de la population guaranie dans le but de la christianiser mais aussi de stabiliser une frontière mise à mal par les bandeirantes brésiliens, ces mercenaires chercheurs d'or et d'esclaves qui propageaient violence et terreur.

Si elle a toujours fortement marqué l'histoire du Paraguay, la rencontre entre Guaranis et Jésuites a grandement rapproché les deux peuples, les amenant à partager leurs modes de vie pour en créer un autre, très spécifique de la région à l'époque. C'est ainsi qu'au contact des Guaranis, les Jésuites ont décrit très précisément dès 1609 ce qu'était le "Manga ñembosarái". Dès 1639, ce mot intègre le premier dictionnaire guarani et signifie "jeu de ballon avec les pieds".

Chrystian Arevalos, historien paraguayen, renchérit : "A San Ignacio Guazu, les écrits des pères jésuites José Cardiel et José Manuel Peramas détaillent que les Guaranis pratiquaient cette activité le dimanche, après la messe. Et toute la population y participait. Il s'agissait d'une activité mixte. Le ballon était fabriqué grâce à la sève des arbres qui se transformait ensuite en caoutchouc. Ainsi il était léger et rebondissait très vite au sol. Ces témoignages de l'époque racontent la grande agilité des Guaranis balle au pied pour pouvoir le dompter."

Toutefois, les règles étaient très différentes du football que nous connaissons : "Même s'il y avait bien deux équipes distinctes, il n'y avait pas de but ni de démarcation. Le but du jeu était de conserver le plus longtemps possible le ballon jusqu'à ce qu'une équipe abandonne de fatigue. Il fallait donc de l'adresse mais aussi une grande résistance au niveau physique car cela pouvait durer des heures" selon Chrystian Arevalos.

Une preuve historique quasi-irréfutable que, si les Guaranis n'ont pas inventé le football tel que nous le connaissons, avec ses règles modernes, ils avaient au moins déjà inventé le "tiki taka", ce jeu de passe rapide et technique propre aux équipes virtuoses sud-américaines et dont le FC Barcelone est évidemment le plus grand représentant en Europe ! Ce qui expliquerait sans doute aussi cette incroyable religion dédiée au football en Amérique Latine et dans tous les pays hispanophones.

Source : Le Temps 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article