Et si le zéro déchet crée de l’emploi plutôt que l’élimination des déchets ? 


11 août 2021

Et si le zéro déchet crée de l’emploi plutôt que l’élimination des déchets ? 

C’est la question à laquelle l’ONG Gaïa, Global Alliance for Incinerator Alternatives, a répondu avec un constat flagrant ! Le secteur de la réparation crée 3 fois plus d’emplois que le secteur du recyclage, qui crée lui-même 50 fois plus d’emplois que l’élimination des déchets. Sine qua non !

Et si on avait pris le problème à l’envers depuis toutes ces années ? La démarche du zéro déchet, en amont de la fabrication du produit, serait donc bénéfique à notre planète mais également pour l’économie mondiale et locale. C’est la conclusion du rapport de L’ONG Gaïa sur la création d’emploi générée par les solutions zéro déchets, zéro gaspillages. 

L’équipe de Gaïa a pu réaliser des estimations d’emplois créés pour 10 000 tonnes de déchets traités en fonction de 6 modes de gestion des déchets : la réparation, le recyclage, l’utilisation industrielle de matériaux recyclés, le compostage, la mise en décharge et l’incinération. 

Exemple: La réparation crée en moyenne 404 emplois pour 10 000 tonnes de déchets traités par an, soit 200 fois plus d’emplois que l’élimination des déchets. Il s’agit ici des emplois créés par la collecte, la remise à neuf et la revente des biens réparés.

Les solutions les plus bénéfiques sur le plan environnemental sont donc aussi celles qui créent le plus d’emplois. A l’opposé du discours économique dominant, les objectifs environnementaux, économiques et sociaux sont donc bel et bien compatibles. 

Pourquoi ne pas prendre la solution à l'envers si c’est plus impactant pour notre environnement, notre économie et nos questions sociales ?