Ememem met de la couleur dans la grisaille des villes


28 octobre 2019 - 164 vues

Artiste citoyen anonyme et discret, "raccomodeur de bitume", Ememem a choisi de mettre de la couleur là où le gris des trottoirs a laissé sa place à des trous béants.

Depuis trois ans, il a conféré au street art une dimension sociale en se chargeant de transformer nids de poule et trous dans les trottoirs en oeuvre d'art, et cela en les couvrant de mosaïques de couleur (technique du "flacking") qui donnent à la rue un petit air de joie bienvenu ! Ses outils ? Des morceaux de faïence et de carrelage qu'il récupère ça et là, au gré de ses balades, et à qui il offre une nouvelle vie, associant le côté pratique à l'artistique et au poétique.

S'il a commencé en raccomodant les trottoirs et les rues de sa ville, Lyon, il a aussi agrémenté de touches de couleurs les trottoirs de Paris, Turin ou Milan.

Quant à ses rapports avec les forces de l'ordre, celui qui s'autoproclame la "Mère Teresa des trottoirs maltraités" avoue une certaine complaisance voire une connivence avec la police, qui l'a souvent laissé faire voire encouragé !

Si vous tombez sur l'une de ses oeuvres, que ce soit à Lyon, Paris ou ailleurs, vous reconnaitrez la signature (car il signe toujours !) et saurez qu'Ememem aura offert un petit peu de couleur à votre journée !

Source : positivr & pepsnews

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article