Des minis forêts urbaines pour lutter contre le changement climatique


17 février 2021

Des minis forêts urbaines pour lutter contre le changement climatique

Dans les cours de récréation ou le long des routes des minis forêts urbaines poussent un peu partout. Et si c’était la nouvelle arme secrète contre le changement climatique, parmi toutes celles que CAPSAO a déjà mises en avant ?

Cette invention vient de l’imaginaire du botaniste japonais Akira Miyawaki, qui a ensuite entrepris de planter 1 700 forêts de poche à travers l’Asie et le monde. L’idée a été reprise en Europe et des mini-forêts sont créées en plantant des espèces indigènes très proches les unes des autres. Ces minuscules forêts poussent dix fois plus vite que les forêts conventionnelles. Cette technique génère 100 plus de biodiversité et stocke 40 fois plus de carbone. En Europe, le pays le plus en avance dans ce processus est les Pays-Bas qui a fait pousser 85 forêts de Miyaki. En France et en Belgique, 40 existent déjà.

En quoi est-ce révolutionnaire ? La structure jeune et ouverte facilite la pénétration du soleil jusqu’aux plus petites plantes qui attirent les pollinisateurs locaux et autres insectes nécessaires à notre biodiversité.

Êtes-vous prêts à jouer au Petit Poucet ?