Carlos Saura : un fantasme flamenco nommé Rosalía !


22 novembre 2019 - 504 vues

La nouvelle est suffisamment énorme pour qu'elle contribue à nourrir le phénomène Rosalía qui, depuis un an maintenant, affole l'univers de la musique latine, raflant tous les prix immaginables, multipliant les prestigieuses collaborations (Ozuna, J Balvin), battant les records de vente d'albums et marquant les esprits à chacune de ses sorties (comme lors des derniers MTV European Music Awards).

Carlos Saura, le grand maître du cinéma espagnol à qui l'on doit parmi les plus grands chef-d'oeuvre nationaux (Cría Cuervos, 1976 ; De prisa de prisa, 1980 ; et tant d'autres) a annoncé avoir proposé à Rosalía de tourner avec lui un film sur le flamenco.

"J'ai vu Rosalía au Mexique et je lui ai dit que j'aimerais travailler avec elle..." a avoué le maître, avant d'enchaîner "Les premières fois que j'ai vu Rosalía en Espagne, cela a été merveilleux, elle faisait certaines choses que j'avais essayé de faire avec le flamenco : elle le modernisait, elle le dansait d'une autre manière, avec sa liberté et son talent".

Et le moins que l'on puisse dire, c'est que quand Carlos Saura parle de flamenco, il le fait en spécialiste, lui qui a sans doute réalisé parmi les plus grands films sur le thème (Bodas de sangre, 1981 ; Carmen, 1983 ;  El amor brujo, 1986 ; Flamenco, 1995 ; etc.) et fait tourner ses plus grandes figures (Antonio Gades, Paco de Lucía, Carmen Linares, Miguel Poveda ou Estrella Morente). Étonnant donc que son nom soit mêlé à celui de Rosalía, que certains accusent souvent de "réappropriation culturelle" dans son rapport au flamenco, voire purement et simplement de "pillage culturel". Des accusations d'insincérité que Saura balaie du revers de la main : "Je suis contre l'orthodoxie et dans mes films musicaux j'ai essayé de passer à côté de ça... et j'ai eu aussi des problèmes. Il faut innover dans le flamenco, qui est un monde très vaste, mais avec prudence : être toujours à l'intérieur du flamenco, s'en éloigner alors et en faire autre chose."

C'est pourquoi son projet de film tournerait autour de Rosalía, qui "représente une figure du flamenco actuel, à la recherche d'autres jeunes artistes qu'elle connaîtrait et qui permettrait d'aborder l'évolution du flamenco."

S'il espère pouvoir mener à bien ce projet de 42e long métrage (!), il reste lucide sur l'"Ouragan Rosalía" et sur le fait qu'"aujourd'hui, elle est dans un autre monde" avec son succès aux Etats-Unis et en Amérique Latine. Et l'on sent poindre son inquiétude quant au fait de la voir revenir au pays en cas de succès durable outre-Atlantique ! Quand on sait qu'elle vient d'être nommée à deux reprises pour les prochains prestigieux Grammy Awards US... 

A suivre donc pour l'une des collaborations les plus attendues de 2020 !

Source : LaVanguardia

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article