CAPSAO en DAB+ depuis 2014 : Interview d'Alfredo DA SILVA, fondateur de Radio CAPSAO ! 


15 octobre 2021

CAPSAO en DAB+ depuis 2014 : Interview d'Alfredo DA SILVA, fondateur de Radio CAPSAO ! 

Cette semaine, c'était le démarrage du DAB+ des radios nationales sur l'axe Paris, Lyon, Marseille. Le déploiement de cette nouvelle technologie de radio numérique est en plein essor. Radio CAPSAO est présente en DAB+ depuis 2014. Alfredo DA SILVA, fondateur de CAPSAO revient sur l'histoire de la radio et son implantation dans le DAB+. Interview de ce passionné de radio depuis sa tendre enfance :

Radio CAPSAO existe depuis quand ?

Créer une radio était plus qu'un rêve pour moi ! Et c'est un projet qui s'est concrétisé en 2009 : quand j'ai fondé radio CAPSAO.

Pourquoi radio CAPSAO ? 

Parce qu’il me semble qu’il manquait une radio latino en France, représentant les couleurs des cultures de langue espagnole et portugaise. Sans être une radio communautaire, j'ai souhaité une radio thématique, authentique et représentative, s'adressant à tous. Latino et positive, car j'avais à coeur de mettre en avant cette culture et musique, et son côté festif, heureux. Les retours des auditeurs a boosté l'équipe et poussé à proposer encore plus de contenus positifs, à parler de bien-être, de nature, d'écologie... 

D'abord en bande FM ?

Nous avons démarré le programme CAPSAO en FM à Lyon en 2009, sur la fréquence 99.3. Puis, nous avons rapidement eu deux autres fréquences FM : à Vienne et Oyonnax. 

Le DAB+, comment en avez-vous entendu parlé ? 

J'avais sollicité des fréquences en FM en national, mais c'était assez saturé, et j'avais déjà entendu parler du DAB+ en Europe et des expérimentations en France. Nous nous sommes donc positionnés dès que le CSA a commencé à lancer des appels à candidatures. A Paris, pour commencer, puis ensuite dans différentes villes en France.

Pourquoi se lancer dans cette nouvelle aventure ? 

C’était l’occasion, l’opportunité pour CAPSAO de grandir et de devenir une radio à portée nationale. Nous sommes aujourd'hui dans les 25 principales villes françaises et dans plus d'une quarantaine dans les deux ans qui viennent. Cela nous permet de porter plus haut et plus fort les valeurs de CAPSAO. 

Pourquoi est-il important que CAPSAO soit pionnière dans cette nouvelle technologie ? 

Être assez vite présent dans le paysage du DAB+ nous permet de solliciter et d'obtenir plus de fréquences. Plus tôt on se positionne, plus tôt on a des opportunités d’en être et d’avoir des résultats. 

Qu’est ce que cela apporte à CAPSAO ? 

Une plus grande notoriété, une présence plus importante en France, un mode de financement complémentaire même s'il y a beaucoup d'investissements, autrement dit le développement de notre projet. Je ne remercierai jamais assez le CSA pour avoir senti la crédibilité de notre projet, l'originalité et l'intérêt qu'il revêt pour les auditeurs, en nous attribuant des fréquences partout en France malgré le nombre de demandes de radios toujours plus importantes.  

Qu’est ce que cela apporte aux auditeurs de CAPSAO ? 

Le DAB+ apporte aux auditeurs un plus grand choix de radios dans leur ville et la qualité du son est bien meilleure : fini les grésillements, le son est propre. Cela apporte aussi des services supplémentaires qui vont être développés sur l’écran des récepteurs. Le plus basic, par exemple, est le titre qui est joué, la pochette du disque ou la photo de l’invité d’une émission. 

CAPSAO se déploie aussi à l’international - Quelles villes ? Pourquoi dans ces villes ? 

Des opportunités se sont présentées, nous les avons saisies, comme au Portugal avec notre antenne à Lisbonne en bande FM. Pourquoi ? D'abord de part les origines de certaines personnes de notre équipe, ensuite car nous avons eu la chance de pouvoir déposer un projet là-bas. Cela nous lie aussi aux artistes présents dans ce vivier de talents internationaux qu'est Lisbonne. Nous avons aussi pu nous positionner sur le premier appel à fréquence DAB+ du CSA Belge. Nous avons été sélectionnés et serons donc diffusés à Bruxelles début 2022. Et puis bientôt la Suisse également ! Indirectement (rire), car CAPSAO va démarrer ses émissions à Annemasse prochainement, or l'émetteur d'Annemasse couvre également Genève. A Genève, le DAB+ est déjà une réalité, là où la FM s’arrête en ce moment.

Jusqu'où voulez-vous aller avec CAPSAO en DAB+ ? 

La volonté de CAPSAO est d’être présente partout où l’on peut diffuser nos contenus, donc le DAB+ en fait partie. Nous  continuerons de développer CAPSAO avec le DAB+ mais nous n'oublions pas les autres technologies et la force de l'audio aujourd'hui, comme le podcast, l'audio embarqué, etc, car nous voulons propager notre belle énergie positive partout.