Fruits et légumes invendus transformés en bocaux solidaires à Marseille


23 février 2021

Fruits et légumes invendus transformés en bocaux solidaires à Marseille

« Rien ne se perd, tout se transforme », disait Lavoisier. Aujourd’hui, l’air  est à « rien ne se perd, tout se recycle ». Récupérer des légumes et fruits invendus pour les transformer en bocaux est un acte antigaspillage et solidaire dont fait preuve l’association Fruits et légumes solidarité à Marseille.

Au marché d’intérêt national de la ville, les membres de l’association font la cueillette des invendus. Dans leur « légumerie », ils font ensuite le tri des paniers. Les fruits et légumes, encore consommables, terminent en bocaux de soupe, de confitures, de compotes ou encore en petits morceaux dans des sacs de congélation. Les employés aux commandes de ses transformations bénéficient d’un parcours d’insertion.

La majorité de ces denrées sont données aux banques alimentaires, à la fondation de l’Armée du Salut ou aux épiceries solidaires Andes. Environ 30% sont mis en vente pour le grand public afin d’équilibrer le modèle économique de l’association.

Cette initiative existe déjà en France. Potager de Marianne, créé en 2008, récupèrent les invendus dans l’immense marché de Rungis, Île-de-France ou encore à Lille ou Perpignan…

Pour perdurer, il faudrait que les grossistes mais aussi les agriculteurs et les grandes surfaces adhèrent à ce nouveau mode de penser. Ainsi, la « légumerie » pourrait récupérer 1 000 tonnes de fruits et légumes par an, ce qui réduirait considérablement les bio-déchets et donc le gaspillage alimentaire.

Recycler est une action pour la planète que CAPSAO aime mettre en avant. Et vous, vous passez en fin de marché pou récupérer les invendus ?

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article