Rafael Bastituzzi

Date de naissance 1995
Pays France, Italie
Activité Auteur, Compositeur, Interprète

Jusqu’au bout de ses rêves

Depuis ses 12 ans, l’habitant de Thorigny-sur-Marne est passionné par la musique et plus particulièrement par le rap, il écrit même ses premiers textes dans sa chambre. 

Rafael Bastituzzi sait ce qu’il veut et il sait comment l’obtenir. Il ne s’en cache pas, le français d’origine italienne a préféré l’espagnol et le portugais pour chanter car l’Italien est « moins vendeur sur les dancefloors ».

Et le jeune homme a réussi son coup, depuis près de trois ans, ses musiques sont diffusés sur Latina, tandis que NRJ et Fun Radio commencent à s’intéresser à son travail. L’auteur et compositeur raconte que toutes ses musiques racontent l’histoire « d’un mec et d’une nana »  qui vont se chercher et se draguer. Rafael Bastituzzi profite aussi du quota de chansons françaises sur les ondes pour augmenter son auditoire. 

Il essaye de suivre les traces de son modèle Lucenzo. 

Le jeune homme a même arrêté les études pour se consacrer pleinement à la musique. On peut dire que ce choix est payant car, selon lui, il a été classé huitième au Club 40, le classement discothèque. 

Il continue donc de gravir les échellons et de faire danser les foules sur des rythmes latins endiablés. 

Jusqu’au bout de ses rêves

Depuis ses 12 ans, l’habitant de Thorigny-sur-Marne est passionné par la musique et plus particulièrement par le rap, il écrit même ses premiers textes dans sa chambre. 

Rafael Bastituzzi sait ce qu’il veut et il sait comment l’obtenir. Il ne s’en cache pas, le français d’origine italienne a préféré l’espagnol et le portugais pour chanter car l’Italien est « moins vendeur sur les dancefloors ».

Et le jeune homme a réussi son coup, depuis près de trois ans, ses musiques sont diffusés sur Latina, tandis que NRJ et Fun Radio commencent à s’intéresser à son travail. L’auteur et compositeur raconte que toutes ses musiques racontent l’histoire « d’un mec et d’une nana »  qui vont se chercher et se draguer. Rafael Bastituzzi profite aussi du quota de chansons françaises sur les ondes pour augmenter son auditoire. 

Il essaye de suivre les traces de son modèle Lucenzo. 

Le jeune homme a même arrêté les études pour se consacrer pleinement à la musique. On peut dire que ce choix est payant car, selon lui, il a été classé huitième au Club 40, le classement discothèque. 

Il continue donc de gravir les échellons et de faire danser les foules sur des rythmes latins endiablés. 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article