Papa London

Pays Cap-Vert
Genre Kuduro, Merengue
Activité Aureur, compositeur, interprète

Le coup du sort

Papa London est un artiste de kuduro, de reggae et de Merengue. Le Cap-verdien s’est lancé dans la musique après une blessure qui a stoppé net sa carrière de footballeur. 

On peut dire que Papa London a eu un parcours atypique, né au Cap-Vert, il s’installe en France à ses 10 ans. Son rêve de gosse était de côtoyer les étoiles en jouant au foot. Finalement, c’est la musique qui va le révéler. D’abord influencé par le rap, il se met à rapper. 

Londres va bouleverser sa vie

Mais lors d’un voyage à Londres, il découvre le reggae et le mouvement rasta, il tombe amoureux de ce style de musique et de ce style de vie. Il se lance dans le reggae et se produit sur des petites scènes londoniennes. Tribal King l’invite même à enregistrer des sons avec lui. En 2009, Papa London va sortir son premier gros tube, « Dansa Kuduro ». 

En 2012, il sort son premier album « Nunca es Tarder ». Depuis, l’auteur, compositeur et interprète cap-verdien multiplie les tubes comme « Blessin’ Lov ». Son dernier morceau «  Vay, vay, vay » est le fruit d’une collaboration avec DJ Juls et Chrys H et ce tube aux sonorités de kuduro va faire danser les soirées estivales. 

 

 

Le coup du sort

Papa London est un artiste de kuduro, de reggae et de Merengue. Le Cap-verdien s’est lancé dans la musique après une blessure qui a stoppé net sa carrière de footballeur. 

On peut dire que Papa London a eu un parcours atypique, né au Cap-Vert, il s’installe en France à ses 10 ans. Son rêve de gosse était de côtoyer les étoiles en jouant au foot. Finalement, c’est la musique qui va le révéler. D’abord influencé par le rap, il se met à rapper. 

Londres va bouleverser sa vie

Mais lors d’un voyage à Londres, il découvre le reggae et le mouvement rasta, il tombe amoureux de ce style de musique et de ce style de vie. Il se lance dans le reggae et se produit sur des petites scènes londoniennes. Tribal King l’invite même à enregistrer des sons avec lui. En 2009, Papa London va sortir son premier gros tube, « Dansa Kuduro ». 

En 2012, il sort son premier album « Nunca es Tarder ». Depuis, l’auteur, compositeur et interprète cap-verdien multiplie les tubes comme « Blessin’ Lov ». Son dernier morceau «  Vay, vay, vay » est le fruit d’une collaboration avec DJ Juls et Chrys H et ce tube aux sonorités de kuduro va faire danser les soirées estivales. 

 

 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article